agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

Journalisme à l'heure du numérique Portails : www - étudiants - personnels Journalisme à l'heure du numérique

Vous êtes ici : fr > Actualités > Appel à contribution pour la revue Interin : remédiation, bricolage et innovation dans le champ de la communication

Actualité du 16 septembre 2017

Appel à contribution pour la revue Interin : remédiation, bricolage et innovation dans le champ de la communication

 

Coordonné par Kati Caetano (Universidade Tuiuti do Paraná/UTP/BR), Maria Giulia Dondero (Université de Liège/ULG/BE) et Rayya Roumanos (Université Bordeaux Montaigne/FR), le numéro 23 de la revue Interin (http://seer.utp.br/index.php/i) du programme de post-gradutation en Communication et Langages de l’Université Tuiuti du Paraná est consacré à l’étude du rapport entre la remédiation, le bricolage et l’innovation dans le champ de la communication.

revue Interin

revue Interin

Remédiation, bricolage et innovation. 

Le concept de « remédiation » (Bolter et Grusin) largement utilisé dans le champ de la communication, en particulier dans les études sur le journalisme, reste peu exploité dans d’autres domaines de la connaissance alors même que les phénomènes qu’il entend éclairer s’y déploient largement. Entendue comme un redéploiement après correction d’un médium devenu inopérant (McLuhan), la remédiation suppose, à minima, la présence d’une transformation, d’un réarrangement ou même d’une augmentation au niveau des pratiques et des langages médiatiques antérieurs.

Certains auteurs s’appuient sur ce concept pour étudier les logiques évolutives des médias dans la mesure où il rend explicite les processus de réajustements constants. Au-delà de l’analyse des traces de l’ancien dans le récent, la remédiation permet également de rendre compte de l’impact des nouvelles propositions médiatiques sur celles qui les précèdent.

Jenkins, pour sa part, s’intéresse à ce phénomène dans son articulation avec les processus de convergence qui en sont les résultantes sans en être la condition. Si toute convergence découle d’un phénomène de remédiation, toute remédiation, précise-t-il, ne mène pas nécessairement à la convergence.

Pour analyser les transformations médiatiques, d’autres auteurs privilégient le concept de « bricolage » emprunté à Lévi-Strauss dans son ouvrage de référence, La pensée sauvage. Jean-Marie Floch, par exemple, emploie ce terme pour expliquer les processus d’appropriation de discours et d’objets antérieurs lors de la création de nouvelles productions symboliques. Selon lui, l’acte créatif ne se contente pas de « resémantiser » l’objet ainsi formé, mais expose, de manière concomitante, l’identité même du sujet « bricoleur » en fonction des choix qu’il opère. Dans « Identités visuelles » et « Sémiotiques, marketing et communication », Floch s’appuie sur les analyses de Levi-Strauss pour examiner divers objets culturels circulant dans des champs aussi variés que le journalisme, la publicité, le marketing, la mode, ou l'art. Appliquée au champ de la communication, la conception lévi-straussienne du bricolage permet en outre d’explorer, au-delà des pratiques professionnelles des créateurs, celle des récepteurs/utilisateurs qui développent eux aussi des compétences en agissant.

Selon le champ épistémique considéré, d’autres interprétations et d’autres articulations entre les deux concepts de la remédiation et du bricolage peuvent émerger. Néanmoins, dans le champ de la communication, leur valeur heuristique est indéniable puisqu’ils permettent de questionner des processus aussi divers que l’inflation technologique, l’accélération des flux, l’émergence des réseaux sociaux, l’accroissement des phénomènes d’interactivité et de multimédialité, ou encore l’apparition récente du big data.

Ce dossier thématique est une invitation à la réflexion autour de ces multiples phénomènes d’interaction et de communication qui engagent divers objets et processus socioculturels.

 


mise à jour le 19 juillet 2017


Date limite de soumission de l’article

16 septembre 2017

Longueur de l’article

Entre 30.000 à 40.000 caractères

Langue de publication

Français, Portugais, Anglais et Espagnol

Université Tuiuti du Paraná

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

Université Lumière Lyon 2