agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

Journalisme à l'heure du numérique Portails : www - étudiants - personnels Journalisme à l'heure du numérique

Vous êtes ici : fr > Axes de recherche > 02 - Une approche comparatiste multiscalaire

02 - Une approche comparatiste multiscalaire

 
Le second axe mis avant est celui d’une approche comparatiste, dépassant les visions nationales et les frontières disciplinaires, faisant la part aux phénomènes d’échanges et de contacts perçus et analysés à différentes échelles, du plus local au plus global.
Une variation des échelles d'autant plus centrale dans le cadre de la démarche engagée ici que le choix d’une échelle a souvent pour effet de modifier la conformation et l’organisation même des objets. Changer d’échelle, c’est d’une certaine manière changer d’objet et de problématique, sans qu'il soit toutefois possible de déterminer préalablement « la » bonne échelle d’observation et d’explication d’un sujet déterminé, car « aucune échelle ne jouit d’un privilège particulier. Les macro-phénomènes ne sont pas moins réels, les micro-phénomènes pas plus réels (ou inversement) : il n’y a pas de hiérarchie entre eux » (Lepetit 1993). D'où notre volonté de multiplier les échelles d'analyse, de croiser approches monographiques et moments de synthèses grâce à une base méthodologique préalable commune.

Au demeurant, l’approche multiscalaire est particulièrement adaptée à l’étude du journalisme qui dépend au niveau de ses pratiques comme de ses visées, d’une histoire particulière, le plus souvent rattachée à un cadre national distinct, tout en s’inscrivant, dans le même temps, dans une logique plus universelle du point de vue des valeurs et des représentations.

Concernant la méthode, un tel dialogue offre, de plus, la possibilité de contourner deux travers des recherches à caractère international : leur propension à généraliser des modèles dominants ou, au contraire, à essentialiser des particularismes locaux.

Il a enfin l’avantage d’écarter les tensions qui peuvent naitre entre, d’une part, la nécessité d’élaborer des recherches territorialisées, plus à même de déceler l’impact des spécificités nationales sur le secteur de l’information et, de l’autre, la recherche déterritorialisée, seule capable de produire une vision globale de l’évolution du journalisme aujourd’hui.  

À travers une approche « globale, compréhensive et mutuellement comparative » (Couldry 2007), il est en effet possible de questionner les paradigmes dominants du point de vue des pratiques journalistiques comme de celui de l’étude de ces pratiques, et de proposer une grille de lecture co-construite par des chercheurs issus de différents terrains.

mise à jour le 24 juillet 2015


Université Lumière Lyon 2