agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

Journalisme à l'heure du numérique Portails : www - étudiants - personnels Journalisme à l'heure du numérique

Vous êtes ici : fr > Axes de recherche > Un premier objet d’étude transversale : Le Huffington Post

Un premier objet d’étude transversale : Le Huffington Post

 
Le premier projet d’étude transversale du programme JADN porte sur le pure player international aux 13 éditions locales : The Huffington post.
Les cellules de recherche française, brésilienne et libanaise étudient chacune l’édition implantée sur son terrain d’investigation et ce, dans une double optique : celle, d’abord, de constituer des monographies qui tiennent compte des caractéristiques locales du média et celle, ensuite, de croiser les données recueillies afin de constituer une synthèse internationale susceptible d’éclairer sur les évolutions globales du journalisme à l’heure du numérique.

Objet de la recherche

« The Huffington post » est un Pure player  gratuit fondé aux États-Unis par Ariana Huffington, Kenneth Lerer et Jonah Peretti en 2005, racheté par AOL pour 315 millions de dollars américains en 2011 et décliné en 15 éditions nationales à travers le monde, dont les éditions française (23 janvier 2012), maghrébine (25 juin 2013), brésilienne (29 janvier 2014) et Arabe (27 juillet 2015).
Présenté à la presse et au public comme un média indépendant qui vise à révolutionner le journalisme grâce à une offre numérique « alternative » du point de vue technologique comme politique, le Huffington Post a fait de sa structure algorithmique, de son architecture, de son modèle économique, de son dynamisme sur les réseaux sociaux et de son panel de rédacteurs triés sur le volet, les leviers de son succès américain puis international. 
À mi-chemin entre un agrégateur d’informations et un producteur de nouvelles, il compte dans ses rangs des journalistes salariés rompus au travail de curation et des contributeurs extérieurs bénévoles, jouissant d’une grande notoriété. Son modèle éditorial repose sur des articles d’actualité et des articles d’opinion signés par des experts ou des personnalités connues comme Barak Obama, David Cameron, Michael Moore, Rachida Dati, Madona, etc.
Pour capter l’audience la plus large, le Huffington Post mise sur une formule généraliste, un rubricage hyperdétaillé, une offre d’infotainment conséquente, des sujets polémiques, des outils de partages abondants et un surinvestissement iconographique.
Ses revenus dépendent quasi exclusivement de la publicité pour des coûts de production plutôt réduits ; un modèle atypique qui lui permet de se hisser au premier rang des sites d’actualité aux États-Unis dès 2011 (12.3 millions de visiteurs uniques par mois) puis au monde dès 2013 (83 millions de visiteurs uniques par mois)  et de gagner, en 2012 le prix Pulitzer dans la catégorie « information nationale ».
Sa stratégie d’expansion internationale débute en 2011. Elle consiste, dans la plupart des cas, à nouer des partenariats financiers et managériaux avec des structures numériques préexistantes dans les pays d’implantation, comme Prisa en Espagne, Espresso en Italie, Le Post en France et Abril au Brésil. Les gestionnaires du Huffington Post tirent ainsi profit des apports logistiques et du trafic des médias partenaires. 
Au niveau des aspects formels et de l’offre éditoriale, toutes les éditions locales suivent le modèle américain tout en intégrant des éléments spécifiques au terrain d’implantation du média (des contributeurs, des rubriques, des publicités, etc.).
 

Motivations du choix de l’objet

Si nous faisons le choix d’entamer la recherche par l’étude multiscalaire du Huffington Post c’est parce que ce média a l’avantage de répondre convenablement à un ensemble de préoccupations méthodologiques et thématiques en lien avec le projet JADN :
Du point de vue de la méthode, le Huffington Post, grâce à son implantation dans les trois régions qui constituent le noyau dur du projet JADN, la France, le Brésil et le monde arabe, offre des perspectives d’analyse comparative avantageuses. En effet, les similitudes au niveau de l’objet d’étude compensent les divergences géographiques, historiques, économiques, politiques et culturelles qui caractérisent les terrains d’investigations concernés par le projet. Mieux, elles les éclairent et rendent pertinentes les analyses en terme d’adaptations locales de pratiques journalistiques dominantes. 
De fait, cette thématique, centrale pour le projet JADN, est favorisée dans l’étude des éditions locales du Huffington Post, étant donné que ces dernières sont inévitablement engagées dans des processus d’adaptation aux contraintes des marchés médiatique locaux ainsi qu’aux exigences des cultures journalistiques nationales ou régionales. Il est ainsi possible d’examiner, à travers l’étude de ses éditions locales, les modalités d’emprunts et de négociation des modèles dominants pour comprendre la reconfiguration de la pratique journalistique au niveau international.
Le travail sur le Huffington Post permet également de se pencher sur le cas très spécifique des pure players pour comprendre leurs modes de fonctionnement, leurs stratégies managériales, leur modèle économique et leur offre éditoriale. Il propose un éclairage sur les nouveaux codes, outils, rythmes et techniques de travail adoptés par ces médias ainsi que sur des considérations plus théoriques en lien avec les évolutions du journalisme à l’heure du numérique.
Il offre enfin la possibilité d’examiner une problématique relative aux rapports conflictuels entre les « anciens » et « nouveaux » journalistes, les journalistes « traditionnels » et les journalistes « web ». Le Huffington post est en effet un média de contestation, lui-même contesté, qui, par la voix de ses contributeurs, malmène la parole dominante tout en subissant les foudres de la profession. De cette confrontation nait une nouvelle structuration du groupe et de son identité ainsi que de nouveaux discours journalistiques (règles d’écriture, genres, formats, etc.) et métajournalistiques qu’il est intéressant d’étudier.
À travers la constitution de trois monographies consacrées aux éditions française, brésilienne et maghrébine du Huffington Post, le programme JADN entend analyser l’impact de l’intégration du numérique sur un ensemble de variables : les pratiques rédactionnelles, les rapports professionnels, les codes du métier, les statuts, les carrières, les identités professionnelles, les modalités de gestions des ressources humaines, l’image de marque des entreprises de presse, etc. Elles se pencheront sur les intentions des acteurs du secteur de l’information (manifestes et latentes), sur leurs références (nationales et internationales, propres au domaine journalistique ou externe), et sur leur discours.
La synthèse viendra, quant à elle, révéler les points communs et les dissemblances entre les différentes éditions du Huffington Post pour, d’une part, déterminer ce qui, dans l’évolution des pratiques et des représentations du journalisme est particulier à des zones socioculturelles définies et ce qui, au contraire, relève d’un changement plus fondamental du journalisme en tant que pratique universelle.

mise à jour le 27 août 2015


Université Lumière Lyon 2